Recherche jeux nintendo Dsi gratuit

Laisser un commentaire

http://www.cpasbien.com/jeux-consoles/               un peut toutes les consoles , beaucoup de nds

http://www.lien-torrent.com/torrent/7/Jeux        la meme chose mais avec des pub de XxX

  • Ndsroms : Mediafire, freakshare, megaupload. Pas d’inscription requise. Flux RSS. Tous les jeux DS.
  • NDS Naspev : Rapidshare, megaupload… Pas d’inscription requise. Flux RSS.
  • Download free roms : Mediafire, freakshare, megaupload, hotfiles etc. Pas d’inscription requise. Flux RSS. Tous les jeux DS.
  • Coolrom : Direct download. Pas d’inscription requise. Énormément de jeux.
  • Romulation : Direct download. Quota de point/téléchargement par jour. Inscription requise. Upcoming releases et possibilité d’être avertie d’un jeu en particulier. Tout les jeux DS sont répertoriés.
  • NDSromplayer : Il faut installer un programme pour pouvoir télécharger un jeu. (je n’ai pas testé)
  • NDsdl : Rapidshare, megaupload… Pas d’inscription requise.
  • Nds-romz : Mediafire. Pas d’insciption requise. Beaucoup de roms, du récent comme du vieux mais en ligne de manière aléatoire.
  • DGEmu : Mediafire. Inscription requise.
  • Ndsr : Download via Filesonic. Toutes les roms mais les dernières roms sont postés plusieurs semaine en retard.
  • 3roms : Directe dowload. Pas d’inscription requise.
  • Frozen-roms : Filefactory… Pas d’inscription requise. Tous les jeux DS sont répertoriés.
  • Nds.hkorz : Badongo, iFile. Pas d’inscription requise. Tous les jeux DS sont répertoriés
  • Romhood : Freakshare.  Énormément de jeux roms DS. Pas d’inscription requise.
  • Doperoms : Direct download. Pas d’inscription requise. Un peu plus de 530 roms.
  • Nds : Megaupload. Pas besoin d’inscription. Tous les jeux. Flux RSS.
  • Rom43 : Hotfile. Pas d’inscription requise. Beaucoup de rom présente.
  • NDS Freakz : Toutes les jeux. Rapidshare, Megaupload… Pas d’inscription requise.
  • JeuxDS : Forum, inscription obligatoire.
  • Blogger-roms : Megaupload. Pas d’inscription requise. Très très peu de jeu.
  • Nds-passion : Faut être membre pour télécharger les roms. Un peu plus de 1400 roms.
  • Emu-passion : Il faut être membre pour télécharger les roms. Je ne sais pas le type de DL et le nombre, je ne me suis pas inscrite.
  • R4-roms : Directe download via Hotfile. Pas d’inscription requise. Toutes les roms nintendo DS y sont et à jour.
  • Downloaddsgame : Direct download via Easy-shar. Pas d’inscription requise. Toutes les roms nintendo DS y sont et à jour.
  • Emuparadise : Direct download depuis le site même, donc sans passer par de site tière. Pas d’inscription requise. Toutes les roms et a jour.
  • Ndsfree : Que des roms nintendo DS europe, par contre il faut être premium pour en avoir accès. Je n’ai pas tester le site, je n’ai pas envie de m’y inscrire (et voir payer?!) et donc je ne peux dire comment et quel service assure l’hébergement des roms.
  • Games-down : Direct download via fileserve. Pas d’inscription requise. Toutes les roms nintendo DS y sont et à jour.
  • Ffinsider : Direct download via fileserve. Pas d’inscription requise. Toutes les roms nintendo DS y sont et à jour.
  • Emuladoreseroms : Easy share. Pas d’inscription requise. Plusieurs roms mais plutôt à jour concernant les dernières nouveautés.
  • source :helran.fr

    Publicités

    Votre patron veut vous interdire la musique et les rencontres

    Laisser un commentaire

    McAfee révèle les sites Web que votre employeur est le plus désireux de bloquer. Les responsables informatiques bloquent surtout les sites de rencontres et ceux de musique.

    McAfee a publié une étude qui révèle les sites Web et les applications que les responsables informatiques européens sont les plus déterminés à bloquer. Les sites de téléchargements de musique (comme iTunes) et ceux de rencontres arrivent en première place, leur accès étant bloqué par 36 % des entreprises. 24 % d’entre elles placent en première position les communautés de musique en ligne (telles que Last FM) et les sites de vidéos (You Tube). Fait surprenant, seulement 21 % des entreprises bloquent les sites de réseaux sociaux (Facebook ou MySpace), malgré les risques importants qu’ils représentent tels que l’infection de virus, l’apparition du spam…
    Contrairement à ce que pensent les employés, l’objectif des responsables informatiques n’est pas de les empêcher de passer leur temps sur Facebook ou de mettre à jour leurs catalogues de musiques pendant leurs heures de travail. Ils craignent bien davantage que ces sites ne favorisent la propagation des virus (57 %) et la diffusion du spam (54 %). Enfin, les personnes consultées mentionnent le risque important de perte financière, citant l’indisponibilité et les fraudes comme étant leurs préoccupations majeures en cas de problème de sécurité informatique.
    L’étude révèle que les systèmes désignés comme les plus dangereux, mis à part les téléchargements musicaux et les rencontres par Internet, sont la messagerie instantanée, les sites de réseaux sociaux et les messagerie Web (Windows Live Hotmail, gmail, etc.). Malheureusement, ces sites sont souvent utilisés dans le cadre des communications professionnelles et il n’est pas toujours réaliste de vouloir tout bloquer.
    Les 5 principales menaces que les responsables informatiques voudraient bloquer
    1.      Téléchargements musicaux : 58 %
    2.      Rencontres par Internet : 56 %
    3.      Messagerie instantanée : 53 %
    4.      Sites de réseaux sociaux : 48 %
    5.      e-mail Web : 46 %
    Les 5 menaces réellement bloquées par les responsables informatiques
    1.      Rencontres par Internet : 36 %
    2.      Téléchargements musicaux : 36 %
    3.      Communautés de musiques en ligne : 24 %
    4.      Vidéos : 24 %
    5.      Radio en ligne : 23 %
    Toralv Dirro, expert en stratégie de sécurité pour McAfee Avert Labs déclare : « Les limites entre le travail et le divertissement s’estompent, mais ce n’est pas une excuse pour mettre en danger l’entreprise. Les professionnels de l’informatique doivent trouver un difficile équilibre entre les besoins de l’entreprise et ceux des employés. L’option la plus réaliste consiste à mettre en place des règles d’utilisation équitables et à apprendre aux employés à utiliser ces sites d’une manière sûre. »

    Fermeté ou tolérance ?

    L’attitude adoptée concernant le blocage varie selon les pays d’Europe. L’étude révèle que les suédois sont les plus laxistes, 57 % des professionnels de l’informatique ne limitant pas l’accès accordé aux employés. Au contraire, le Royaume-Uni est le plus strict, seulement 28 % des responsables ne verrouillant pas l’accès. La France se situe quant à elle dans la bonne moyenne avec un taux de 39 %.

    %d blogueurs aiment cette page :