Réforme du championnat[modifier]A la fin de la saison 2007-08, le 17 mai 2008, un plan de réforme du championnat de D1 a été adopté par l’Union belge. Le plan fait passer la D1 à 16 clubs au lieu de 18. Pour se faire, au terme de la saison 2008-09, le champion de D2, Saint-Trond VV montait directement en D1.

Les deux derniers clubs de D1 (17e et 18e) descendaient directement en D2. Un tour final qualificatif opposait les 2e, 3e, 4e et 5e du championnat de D2. Les deux premiers de ce tour qualificatif prenaient ensuite part à un tour final national incluant également les 15e et 16e de D1. Le vainqueur de ce tour final obtenait le droit d’évoluer en D1 pour la saison 2009-10 (soit en se maintenant s’il s’agissait du 15e ou du 16e du précédent championnat de D1, soit en montant depuis la D2 s’il s’agissait du 2e, 3e, 4e ou du 5e. KSV Roulers, vainqueur du tour national a pu se maintenir en D1. FCV Dender EH, (qui avait terminé 15e du championnat de D1) a, quant à lui, a été relégué en D2.

Le championnat 2009-2010 prend également une forme différente. Une phase « classique » de 30 journées se déroule de début août à mi-mars. Deux phases distinctes de play-offs seront ensuite disputées:

les play-offs 1 pour les six premiers,

les play-offs 2 pour les huit suivants (7e-14e).

 L’avant-dernier (15e) disputera le tour final contre des clubs de D2 tandis que le dernier sera relégué.

Fonctionnement des Play-offs 1

Les six premiers clubs s’opposeront en dix journées. Ils conserveront la moitié des points acquis durant la saison, avec un arrondi à l’unité supérieure en cas de décimale (49 points en saison = 25 points en début de play-offs). Toutefois, si des clubs devaient être à égalité à la fin des play-offs, l’avantage irait au club qui avait le plus de points à la fin de la saison régulière[1].

Fonctionnement des Play-offs 2

Les équipes classées de la 7e à la 14e place joueront les play-offs 2. Ces 8 équipes seront réparties dans deux groupes de 4 équipes (les 7e, 9e, 12e et 14e pour le groupe A; les 8e, 10e, 11e et 13e pour le groupe B). Au terme des matchs aller-retour (soit 6 journées), le premier du groupe A rencontrera le premier du groupe B dans un match aller-retour. Le vainqueur ainsi désigné de ces play-offs 2 rencontrera le dernier club des play-offs 1 susceptible de prétendre à une place européenne (normalement le 4e). Le vainqueur de ce test-macth aller-retour obtiendra la dernière place européenne[1].

Classement[modifier]La saison 2009-2010 aura moins de chance de se terminer par un test-match comme la saison précédente. Les équipes seront départagées par sept critères: 1.le nombre de points (avec avantage au club qui avait le plus de points à la fin de saison régulière en cas d’égalité en play-offs) ; 2.le nombre de matchs gagnés ; 3.la différence de buts ; 4.le nombre de buts inscrits ; 5.le nombre de buts inscrits en déplacement ; 6.le nombre de victoires en déplacement ; 7.le résultat d’une rencontre test-match ad hoc[1]

. Calendrier[modifier]Rencontres aller : du 1er août 2009 au 21 novembre 2009 Rencontres retour : du 28 novembre 2009 au 14 mars 2010 (trêve du 1er au 14 janvier 2010) Play-offs : du 24 mars au 9 mai 2010 [2]

Autres changements[modifier]Après cinq cartes jaunes (et non plus trois) les joueurs seront suspendus une journée ; Après dix cartes jaunes, une nouvelle suspension de deux journées ; Après quinze cartes jaunes, trois journées ; Si un joueur est exclu d’un match pour deux cartes jaunes, il est suspendu dès le match suivant ; En cas de carte rouge, la procédure de décision et d’appel se déroule au cours de la semaine suivant l’exclusion afin de pouvoir également suspendre le joueur dès le match suivant[1]

 Aucun transfert de joueurs, même de l’étranger, n’est possible après la fin de la phase classique du championnat[1]. Les clubs doivent inscrire sur la feuille de match un minimum de six joueurs formés en Belgique [1]

Buts de la réforme

Selon le directeur générale de la ProLeague Ludwig Sneyers, le but de cette réforme est de hausser le niveau des joueurs, des équipes et donc du championnat. Cette hausse de niveau devrait être rendue possible par l’augmentation des affrontements entre les meilleurs clubs du championnat (via les play-offs). L’objectif est d’améliorer les résultats des clubs belges dans les compétitions européennes. Les autres buts sont de permettre plus de suspense et une lutte en milieu de classement grâce aux possibilités de qualification pour les play-offs ainsi qu’augmenter les recettes avec deux journées de plus entre les fêtes de fin d’années[1].

Publicités