Le géant japonais de l´électronique Sony lance des offres d´emplois pour mettre en place une section anti-piratage de sa Playstation 3. Pas de doute, Sony a cassé sa tirelire pour contrer les pirates de sa console de salon, la Playstation 3.

L’entité économique japonaise vient de mettre en ligne, via sa filiale américaine basée à San Francisco (Californie) des offres d’emplois dédiées à la mise en place d’une cellule anti piratage. Le groupe recherche des avocats et des juristes. « Ce poste, explique Sony, aura pour responsabilité de gérer, au jour le jour, la mise en œuvre du programme SCEA anti-piratage« . En bref, la Task force va traquer les pirates et autres utilisateurs de systèmes permettant de « pirater » la PS3.

Un cellule qui travaillera en collaboration étroite avec les conseillers de Sony, « les organisations anti-piratage comme ceux affiliés avec Sony Computer Entertainment entreprises, Sony Corporation et l’association professionnelle de l’industrie du jeu vidéo, l’Entertainment Software Association« . Pour les postes, un « baccalauréat ou l’équivalent » ; Au moins 10 années d’expérience de juristes dans le contentieux des marques et du droit d’auteur ; Au moins 3 ans dans la lutte contre la piraterie, la protection des marques ou toute autre expérience dédiée à la protection de la propriété intellectuelle. Il est demandé une maîtrise de l’espagnol.

Non non ce n’est pas une blague mdrrrrr

source : zataz

Publicités