De nouvelles vidéos du coup d’Etat manqué en Côte d’Ivoire font surface sur Internet. L’une d’elle montrerait une interview truquée… pour Tf1.

Nous vous relations, il y a quelques jours, de vidéos diffusées sur Youtube montrant un Internaute français, en plein "vrai/faux" reportage sur les préparatifs d’un coup d’Etat en Côte d’Ivoire. L’internaute, Jean-Paul Ney, a été arrêté le 27 décembre dernier, en compagnie d’un autre Français et de huit autres hommes, originaires d’Afrique de l’Ouest. Ils ont été, depuis, accusé de complicité dans une atteinte à la sûreté de l’Etat. Nouvelle diffusion électronique, ce week-end. Les vidéos, au nombre de huit, se sont vue agrémentées de 5 nouveaux extraits. D’après la presse Ivoirienne, elles sont tirées d’un film de 2 heures qui se diffuserait sous les manteaux.

Le Matin d’Abidjan a pu obtenir copie intégrale de la bande. Dans les extraits diffusés sur Internet, une interview du chef de ce coup d’Etat raté, Ibrahim Coulibaly. Interview (voir) qui aurait été prévue pour une diffusion sur la première chaîne Française, Tf1, après la prise de pouvoir du "putschiste". Du moins c’est ce que laisse penser Jean-Paul Ney, dans cette vidéo.

Dans un autre extrait, l’autre européen de cette étrange affaire (voir), au côté d’Ibrahim Coulibaly, explique au cameraman Jean-Paul Ney qu’il sera celui qui placera une cassette dans un magnétoscope de la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) lors de ce coup d’état.

Sur l’antenne de Radio France International, l’ex-chef rebelle ivoirien Ibrahim Coulibaly a démenti avoir fomenté un coup d’Etat. Il s’est dit victime d’une "manipulation pour m’empêcher de rentrer" en Côte d’Ivoire. Le film devait parler de sa vie, en exile ! Avec Internet, et les nouvelles vidéos diffusées, il va être difficile de prouver la manipulation !

Publicités