Le titan Microsoft a finalement décidé être en amour avec la virtualisation, après tout.

Après des années d’hésitation à se demander s’il fallait laisser les utilisateurs de Windows s’ébattre dans des solutions telles que celles proposées par VMWare, ils ont finalement décidé que l’idée n’était pas si mauvaise.

La première étape du plan consiste à racheter Calista Technologies qui fait des logiciels permettant de mieux se sentir aux commandes d’un ordinateur sous Windows en mode desktop virtuel.

Microsoft veut aussi se rapprocher de Citrix Systems afin de s’assurer que ce qu’ils font fonctionnera bien dans les environnements Windows.

Mais surtout Microsoft a radicalement réduit le coût de l’utilisation de Windows sur des machines virtuelles à 23$ par année au lieu des 78$ demandés à ses clients gros comptes.

Toutes les versions de Windows Vista pourront être virtualisées, ce qui n’était pas certain avant.

Windows Server 2008 permettra la virtualisation en milieu d’année.

Selon Associated Press, Microsoft se place ainsi en concurrence directe avec VMWare qui contrôle 80% du marché. Les produits VMWare sont encore chers et la venue du concurrent Microsoft sur le marché devrait permettre aux tarifs de baisser.

Toute l’histoire est ici

Publicités