Le fils du commissaire, James Deano, se fait braquer son album sur Internet avant sa sortie commerciale.
Pas de doute, il y a un sérieux grain de sable dans la chaîne de diffusion des disques orchestrée par les majors. Après la sortie en "avant-premiére" de l’album de Bernard Lavilliers par le groupe Just, c’est au tour de James Deano, jeune rappeur belge, de faire les frais de cette course à la diffusion d’album piraté.

Le groupe OBC a diffusé, il y a quelques heures, avant la sortie en magasin, (lundi prochain) d’un album très attendu, Le fils du commissaire. James Deano s’est fait connaitre par un single "Les blancs ne savent pas danser". Dans son premier album, 17 titres, James Deano s’offre Diams dans un single intitulé "Sans exception" ou encore Akro dans un bonus tracj "James Deano battle et fontaine".

Bref, le warez souhaite-t-il tuer ce jeune talent, et son album ?

Les titres de cet album, en vente des lundi, chez les disquaires et les plateformes de téléchargement légal :  

1   El playboy                                             
2   Les blancs ne savent pas danser        
3   Arrête de fuir                                        
4   11 du 9                                                
5   Sans exception ft Diam’s                      
6   Chercheur d’énergie                             
7   Le fils du commissaire                           
8   Ma vie de célibataire                             
9   Drogue dur à la drogue douce              
10  Riz sauce rien                                       
11  Koh Lanta                                            
12  Les femmes                                          
13  Les gens sont stressés                        
14  Tu t’es vu quand t’abises                     
15  Loin de la vérité                                   
16  Le son du cosmos                                
17  Battle et Fontaine (bonus track) ft Akro

Publicités