Le tchèque Grisoft, qui édite l’antivirus AVG, vient de lancer une procédure judiciaire contre Google, Microsoft et Yahoo. Objectif ? Obtenir l’identité de plusieurs annonceurs de liens sponsorisés qui ont proposé des produits contrefaits de ses logiciels. L’éditeur a également mené un raid similaire chez Godaddy, un des principaux bureaux d’enregistrement de noms de domaine, pour tenter là encore de retrouver les noms et adresses de ces personnes.
L’action a été intentée aux États-Unis, sur fond de Digital Millenium Copyright Act (DMCA , un des principaux textes dans la lutte contre la contrefaçon).

www[dot]avg-soft[dot]com est l’un des sites mis à l’index, relève le journal américain SCMagazine. Et un whois sur ce nom ne révèle rien sur la vraie identité du déposant. Grisoft indique par ailleurs travailler de près avec la police française sur ce dossier, sans que plus de détails soient donnés.

 

ps: deja que ces mauvais avg alors si en plus il faut l’acheter , que fait la police!

nod32 powahhhh

Publicités