Une faille relativement importante a été découverte dans Vista. Elle concerne, chose rare, le noyau lui-même et pourrait permettre à un utilisateur malintentionné de prendre le contrôle de la machine via une élévation des privilèges.
La faille concerne toutes les versions, aussi bien 32 que 64 bits. Un patch est déjà disponible sur Windows Update, ou peut être téléchargé depuis cette adresse.
Selon le bulletin de sécurité publié par Microsoft, c’est le système d’appel de procédures ALPC (Advanced Local Procedure Call). La faille est classée comme importante, et non critique, car elle ne peut pas être reprise et automatisée, donc exploitée par un ver.

Publicités