Le Google Code, page du moteur enrichie par des développeurs, regorge de projets open sources, conçus à l’aide de la libéralisation des API fournies par le moteur. L’un d’eux, Google Hacks, risque de faire grincer quelques dents.
Ce programme proposé par Google permet de trouver sans mal des liens torrent, des outils, des polices de caractères, des données en cache, des applications, mais aussi des musiques, des livres, des vidéos, des paroles de chanson, des mots de passe… à l’aide d’ordre de recherches spécialement formés. Pour chaque catégorie, une variable permet alors d’affiner les recherches. Pour la musique, par exemple, on peut imposer le MP3, le WMA ou le .Ogg. Pour les vidéos, les fichiers MPG, AVI, WMV, Flv, etc.

« Un hack est une modification d’un programme ou d’un dispositif destinée à donner accès à d’autres fonctionnalités non disponibles » précise-t-on au passage et le programme est par ailleurs proposé à titre éducatif seulement. Une simple remarque indique encore : « s’il vous plait, n’utilisez pas ce logiciel pour un usage illégal ». Toutefois, ce genre d’applications risque de donner de nouveaux moyens de défense aux membres de The Pirates Bay. Pour se dégager de toute responsabilité, ils ont toujours présenté, à la face de la RIAA, de l’IFPI et des autres ayants droit, leur moteur de liens Torrent comme un outil parfaitement neutre vis-à-vis du contenu.

Publicités