Récupérer de la ram sans logiciel

On parle beaucoup de la consommation de mémoire des programmes, pour windows et certains programmes très populaires. L’utilisation des ressources de la machine par l’OS et les programmes intéresse ces derniers temps, et les solutions d’optimisation de mémoire vive déléguées à un programme (souvent appelé "défragmenteur de ram") ne satisfont pas, la ram n’étant pas vraiment "gagnée" ou "récupérée". D’autres possibilités existent.

Sans l’aide d’aucun programme tiers, de manière très simple et facilement vérifiable, vous pouvez récupérer un peu de mémoire dans un environnement multi-tâches : il suffit de minimiser (réduire) la fenêtre de la plupart des programmes. Attention : rien ne se gagne réellement, les ressources allouées sont mises entre parenthèses par windows, et disponibles à tout moment en maximisant la fenêtre. Entre temps, l’interface du programme n’apparaît pas : cela libère une partie (seulement) des ressources mémoire, et parfois tout n’est pas repris. On l’oublie souvent.

L’intérêt relève du test à faire à la maison en surveillant le compteur plus que du gain perceptible, nous en sommes conscients ; cela dit, tout ce qui peut être réduit vers la barre des tâches libèrera des ressources. L’intérêt ne deviendra éventuellement palpable qu’à partir d’un certain nombre de programmes lancés en même temps.

Voici quelques mesures qui n’ont d’autre ambition que de donner un exemple et un ordre de grandeur ; a défaut d’être d’une précision diaboliques, elles reflètent la réalité d’un moment T sur ma machine, sous XP ; ces chiffres viennent du gestionnaire des tâches windows. La dernière colonne marque la consommation en utilisation classique, mais après avoir réduit puis agrandi la fenêtre :

Les navigateurs sont lancés avec leur page de démarrage, les caches ne sont pas vidés. Winamp est lancé avec la dernière playlist, Audacity ouvre un fichier son, VLC un fichier vidéo et adobe reader un PDF. Ceci comme pour une utilisation classique (transformer ces habitudes pour réussir un test n’a pas grand intérêt). Le fait de réduire la fenêtre puis l’agrandir et utiliser normalement le programme semble libérer quelques ressources qui ne sont pas reprises intétgralement par la suite. Une chose est certaine : fonctionnant entièrement réduit, un programme consommera beaucoup moins de mémoire, logique, plus d’interface à afficher, ou très peu du moins. Bien pour une webradio, par exemple.

Rien n’est magique, ni très astucieux : windows gère ses ressources, les programmes bien écrits également. Maintenant c’est à vous, si vous le souhaitez, de penser éventuellement à réduire des programmes que vous n’êtes pas en train de solliciter spécialement pour faire un peu de place aux autres.

OS : Testé sous windows XP SP2

Publicités