Fin septembre, Seagate a découvert qu’un virus avait été introduit dans l’un de ses produits grand public par l’un de ses fabricants. Seagate a arrêté immédiatement la chaîne de production et mis l’unité de production en quarantaine jusqu’à ce qu’il soit confirmé que tous les disques sortant de l’usine étaient exempts de virus.
De plus, pour les disques se trouvant déjà dans les rayons des magasins ou chez des clients, Seagate a proposé une solution pour supprimer facilement le virus du disque et de tout système éventuellement raccordé à ce dernier.
Il n’y a pas eu de rappel de ce produit. Ce lien vise à fournir des informations aux clients susceptibles d’avoir acheté l’un des disques infectés. Figurant dans la liste d’applications logicielles compatibles, Kaspersky Anti-Virus 7.0 est offert gratuitement aux clients Maxtor.
L’étude du virus qui a été introduit dans les disques Maxtor Basics 3200 a révélé qu’il ne présentait un danger que pour les mots de passe permettant d’accéder à des jeux en ligne. Il en ressort également que ce virus peut être supprimé du disque et de tout système éventuellement raccordé à ce dernier avec la fonction d’analyse antivirus de l’une des applications logicielles antivirus compatibles, dont Kaspersky Anti-Virus 7.0. Par ailleurs, il a été signalé, par d’autres sources que Kaspersky Lab, que le virus supprimait des fichiers Mp3. Bien qu’il s’agisse d’un effet mineur, cette information est incorrecte. Des tests ont prouvé que ce n’était pas le cas.
En résumé :
*      Seagate a répondu rapidement à ce problème et une solution corrective est aujourd’hui en place.

*      Seagate a traité le problème immédiatement au niveau du fabricant en bloquant tout envoi de produit.

*      Les disques sortant actuellement de l’usine sont propres.

*      En ce qui concerne les disques Maxtor Basics 3200 sur le terrain, il est possible de les analyser et de supprimer le virus avec l’un des logiciels antivirus figurant dans la liste publiée sur Seagate.com.

*      Pour les clients de Seagate ne disposant pas de l’une des applications logicielles antivirus recommandées sur leur système, Kaspersky offre une version d’évaluation gratuite pendant 60 jours de son logiciel Kaspersky Anti-Virus. Disponible sur le site Web de Seagate, cette version d’évaluation permet d’identifier et de supprimer le virus.

*      Seagate fait tout ce qui est en son pouvoir pour satisfaire ses clients.

*      Seagate présente ses excuses pour les éventuels désagréments occasionnés.

*      L’audit interne du fabricant est en cours.

*      Seagate a mis à jour son logiciel de test pour vérifier que les disques Maxtor Basics ne contiennent aucun fichier dans le répertoire racine et aucun fichier caché dans les fichiers système. La gamme de produits Maxtor Basics est livrée sans logiciel.

*      La procédure de test du Maxtor Basics a été mise à jour pour vérifier chaque disque avec trois applications logicielles distinctes (Norton, McAfee et Kaspersky Lab).

*      L’accès aux ordinateurs de test est limité aux utilisateurs autorisés.

*      Une nouvelle procédure a été mise en place pour que les ingénieurs de Seagate en charge du contrôle qualité soient immédiatement informés de l’infection d’un disque par un virus introduit sur un site de production. Le cas échéant, tous les disques présumés être infectés seront mis en quarantaine jusqu’à ce que le problème soit résolu.

Publicités